Sélectionner une page

Vous souhaitez vous mettre en couple, vivre avec votre compagnon ou votre compagne ? Il est de mon devoir de vous apprendre qu’il existe différentes sortes d’unions parmi lesquelles vous pouvez choisir de nos jours. Ainsi, j’ai donc décidé de parler du PACS aujourd’hui et aussi du mariage civil. Sachez que vous pouvez choisir entre les deux.

Le mariage civil

               Parlons donc en premier lieu du mariage civil, le type d’union que la majorité des gens qui se mettent en ménage choisissent pour officialiser leur relation aux yeux de tout le monde. Le mariage civil est ainsi une union légale entre deux personnes majeures.

               C’est un officier de l’État civil qui consacre cette union avec des témoins légaux. Le mariage civil soumet les deux parties à certaines obligations : les devoirs des époux. Ces derniers doivent êtres respectés, sous peine d’avoir des sanctions importantes.

               Ainsi, dans un mariage, les deux époux doivent vivre ensemble et se doivent respect et fidélité. Ils doivent également partager la responsabilité de la majorité de ce qui se présente au couple, comme les dettes par exemple. Il s’agit de la solidarité des dettes prises pour les besoins de la vie courante ainsi que pour l’éducation des enfants.

               Je tiens à souligner ici que seul un couple marié légalement a le droit d’adopter un enfant !

Le PACS, Pacte Civil de Solidarité

               Parlons ensuite du PACS ou encore Pacte Civil de Solidarité. Il s’agit d’une alternative au mariage, un contrat qui se fait également entre deux personnes majeures. La différence est bien que les obligations afférentes au PACS sont généralement plus légères que pour un mariage civil.

               Les couples pacsés sont aussi obligés de vivre ensemble, mais ne sont aucunement obligés à être fidèles l’un envers l’autre. C’est souvent une question de principe pour moi, donc obligé ou pas, la fidélité est la base d’un couple.

               En outre, la dissolution d’un PACS nécessite tout autant de formalités que pour le divorce, mais reste quand même plus facile en termes de procédure. Chaque couple doit ainsi choisir le type d’union en fonction de ce qu’ils attendent vraiment.