Sélectionner une page

On a tous un de ces voisins qui nous gâchent les soirées tranquilles et les grâces matinées du week-end avec ses bruits louches. Si les gentils voisins passent l’éponge plus d’une fois, on n’est pas tous masochistes pour accepter de se laisser marcher sur les pieds.

Heureusement, il y a des solutions que je vous propose de découvrir pour régler les problèmes de voisinage. Vous allez à présent tout savoir sur ce que la loi vous permet de faire pour avoir la paix. Et il ne faudra pas dire qu’ils ne l’auront pas cherché, ces voisins trop bruyants.

Ce que la loi dit sur le bruit

Bien sûr que vous avez le droit de faire du bruit chez vous ! Mais dans la limite du raisonnable, s’entend. Il existe même un droit commun du bruit, autant vous dire. C’est grâce à elle que les agents de la sécurité civile peuvent mieux combattre le bruit.

Dans le cadre législatif, les points sont plutôt solides. Si vous avez remarqué, les postes d’agents sont de plus en plus nombreux, ce qui facilite leur intervention en cas de besoin. De même, il y a eu un système d’amende qui a été mis en place pour pénaliser les bruits de comportement. Enfin, les mesures de préventions se font de plus efficaces.

Tapage diurne et nocturne

Si on entend souvent de nuisances sonores par le tapage nocturne, je tiens aussi à signaler qu’il y a aussi des règlementations sur les bruits gênants faits de jour. il s’agit ici du tapage diurne, et concerne tous les bruits insupportables qui ont lieu entre 7 et 22h.

Ça peut être des bruits domestiques relatifs au bricolage, à n’importe quel matériel ou même à des instruments de musique. Pour le reste, seul le tapage nocturne peut faire l’objet d’une amende. Pour le tapage en journée, il faut en plus une mesure acoustique pour pouvoir constater l’infraction.