Sélectionner une page

L’intervention d’un avocat peut être utile et même nécessaire dans différentes situations. Il existe cependant d’autres cas où avoir recours aux services de ce type de professionnel n’est pas obligatoire. Je décide de vous en parler aujourd’hui, car je me suis fait avoir une fois, j’ai perdu quelques milliers d’euros en honoraires alors que je n’avais même pas besoin d’un avocat.

Les trois premiers cas où vous n’aurez pas besoin d’un avocat

               Lors d’un contrôle de fiscalité, souvenez-vous que vous n’avez pas besoin de la présence d’un avocat à vos côtés, surtout si vous n’avez rien à vous reproché. En effet, faire appel à un avocat fiscaliste est possible, mais ce n’est pas une obligation ni une nécessité.

Le second cas qui n’a pas besoin de l’intervention d’un avocat est lors d’une procédure en référé. Cette dernière a pour but l’obtention d’une décision rapide et provisoire. Mais attention quand même, si la décision de référé est frappée d’appel, le recours à un avocat devient nécessaire.

Je vous apprends aussi aujourd’hui que vous n’avez pas besoin d’un avocat quand vous vous présentez devant un juge de proximité ou bien le tribunal d’instance. Les procédures sont simples et les enjeux financiers sont souvent limités ce qui rend la présence d’un avocat inutile.

Tribunal administratif et affaire pénale

               La présence d’un avocat n’est pas nécessaire lorsqu’il est question d’un tribunal administratif. Elle le devient cependant lorsque des dommages et intérêts sont réclamés, par le plaignant, envers l’état ou un établissement public.

               Je finis donc cet article sur le passage au tribunal de police ainsi que le tribunal correctionnel. Vous n’avez pas besoin d’un avocat pour des questions d’infractions au Code de la route. Pour le tribunal correctionnel, un avocat peut être utile lorsqu’il est question de peine d’emprisonnement. Donc je conseille de bien distinguer chaque situation avant de faire appel à un avocat.