Sélectionner une page

Médiateur familial ou médiateur judiciaire, la forme peut changer, mais le fond reste le même. Il s’agit d’une personne qui va jouer le rôle d’arbitre, de communicateur, de médiateur entre deux camps ou plusieurs mêmes qui sont en conflit. Ce dernier est de plus en plus sollicité ces derniers temps, d’où le développement du métier. La communication est de plus en plus fragile, que ce soit entre les familles et pire encore entre deux camps adverses dans une affaire. C’est pour cette raison qu’il devient nécessaire de faire intervenir un médiateur, pour arranger les choses à l’amiable. Si nous en parlions un peu aujourd’hui ? Sans vous souhaiter du mal, vous pourriez en avoir besoin un de ces jours.

dodo-famille

Médiation familiale, tout ce que vous devez savoir

               La médiation familiale est une procédure qui peut parfois devenir nécessaire quand les différents membres d’une famille en plein conflit ont beaucoup de mal à communiquer à cause de la situation, ce qui ne fait qu’empirer les choses en somme.

               Les personnes concernées par une médiation familiale sont nombreuses, il peut s’agir d’un couple, peu importe la forme d’union choisie par ce dernier. Il peut aussi s’agir des grands-parents qui ont du mal à garder des liens avec les petits-enfants à cause des parents.

               Peuvent aussi être concernés par la médiation familiale les personnes qui doivent régler une succession conflictuelle, aux jeunes qui sont en conflit avec leur parents ou inversement, des familles d’accueil et des familles d’origine et bien d’autres encore.

               Une médiation familiale peut intervenir à tout moment, je recommande bien évidemment d’avoir recours à ce genre de procédure avant de lancer une procédure judiciaire afin de voir si des arrangements à l’amiable ne peuvent être faits.

               Je tiens à préciser que n’importe quel membre de la famille peut demander à faire intervenir une médiation familiale si celle-ci le juge nécessaire. Dans le cas d’une procédure judiciaire, un juge peut aussi demander à ce que la médiation familiale soit mise en place.

               Normalement, la famille commence par s’entretenir avec le médiateur. En fonction de cela, ce dernier va mettre en place des objectifs de la médiation ainsi que des sujets que vous pourrez donc aborder durant la procédure en question.

               Les entretiens vont ensuite se succéder durant une période qui peut varier de quelques semaines à plusieurs mois jusqu’à ce que cela aboutisse à un accord. À ce moment, une homologation par le juge peut être demandée, donnant ainsi à la décision la valeur d’un jugement.

Comment trouver un médiateur familial

               Quand le besoin d’un médiateur familial se fait ressentir dans un conflit que vous n’arrivez plus à gérer, je vous conseille de ne pas hésiter à faire appel à celui-ci. En effet, il vous aidera à régler les problèmes que vous avez au sein de votre famille.
Mais où le trouver ? À vrai dire, le moyen le plus facile pour en trouver un dans votre région est de consulter l’Association pour la Médiation familiale ou encore la Fédération nationale de médiation familiale qui vous fournira les coordonnées d’un professionnel.

               Il faut savoir que le médiateur peut travailler au sein d’une association, que ce soit une association sociale ou bien dédiée à la famille. Il peut également travailler dans des associations spécifiques dédiées à la médiation familiale, mais aussi dans le cadre d’un cabinet privé. N’hésitez donc pas à contacter ces différents organismes si vous êtes à la recherche d’un médiateur.

               Il est important de savoir que dans le cas des médiations familiales, seul le premier entretien sera gratuit. Le reste des consultations devra être rémunéré, mais la rémunération en question devra être calculée en fonction d’un barème national et les revenus de la famille en question. En fonction de la complexité de la situation, les sessions peuvent être variables.

justice - copie

Médiateur judiciaire en quel cas faire appel à ce dernier ?

               Il n’y a pas que pour les affaires de famille qu’il est possible d’avoir recours à un médiateur. En effet, pour les litiges civils, il est aussi possible de faire appel à un médiateur judiciaire pour tenter de régler les choses à l’amiable.

               Si vous êtes dans un tel cas, je vous conseille de toujours tenter un accord à l’amiable, cela pourrait bien vous éviter des procédures judiciaires souvent longues et couteuses qui à la fin finissent par venir à bout de vous.

               Un médiateur judiciaire peut être imposé par un juge si ce dernier décide que cela est nécessaire. Il peut aussi tout simplement proposer la solution et si les deux parties en conflit acceptent, le juge va ainsi confier l’affaire à un professionnel de la médiation.

               Il faut savoir que ce n’est pas une procédure gratuite, en effet, il faudra rémunérer le médiateur, cela en fonction de la décision du juge à l’issue de la mission. Les deux parties devront ainsi s’accorder pour la répartition de ces frais de médiation.

               La principale mission d’un médiateur judiciaire est ainsi d’amener les deux parties en conflit à un accord à l’amiable.  Il doit ainsi recevoir chaque partie et discuter avec eux pour qu’ils puissent exprimer leur point de vue et ce qu’ils veulent.

               Il faut savoir que le médiateur judiciaire n’a aucun pouvoir d’instruction, il ne fait que faciliter la communication entre les deux camps. Je tiens à préciser que ce dernier est tenu par le secret. Il doit normalement faire preuve de neutralité dans la réalisation de son travail.

Le Défenseur des droits

               Le Défenseur des droits est aussi une personne en charge des litiges, mais cela concerne surtout les litiges entre une personne et un service de l’État ou encore une décision de cette dernière, mais aussi de tout organisme de service public. Si vous n’êtes pas arrivé à régler ces litiges, vous pouvez recourir au Défenseur des droits.

               Comme le médiateur, il cherche à régler les soucis par un accord à l’amiable à chaque fois. Son action se fait surtout par concertation dans le but de régler les conflits par le biais de recommandations et de proposition. Le principal objectif étant de retrouver la confiance qui a été bafouée entre les administrés et l’administration dans ce cas-là.