Sélectionner une page

Si vous disposez d’un véhicule et que vous en êtes le propriétaire, vous devez obligatoirement souscrire à une assurance. Dans certains cas, un assureur peut très bien refuser de prendre en charge une assurance et cela pour de nombreuses raisons valables pour son institution. Aujourd’hui, pour vous donner un coup de pouce, j’ai décidé de me pencher sur la question. Quand est-ce qu’un assureur peut vous refuser une assurance ? Que devez-vous faire si on vous la refuse ? Le point dans ces quelques lignes.

Quand est ce que l’assurance peut refuser de vous assurer ?

             Vous devez savoir en premier lieu qu’une compagnie d’assurance peut refuser d’assurer qui il veut en principe. Vous ne pouvez donc rien faire pour les obliger à vous prendre comme client si cela vous arrive un jour.

             Une assurance peut ainsi refuser de prendre en charge votre véhicule si jamais votre malus est trop important, si vous avez déjà plusieurs accidents à votre actif et que vous avez dû résilier de nombreux contrats à cause de cela.

             Elle peut aussi vous refuser un contrat si jamais vous avez fait de fausses déclarations ou si vous avez omis de citer quelques informations pourtant d’une importance capitale. Vous pouvez ne pas être assuré aussi si jamais vous refusez de prendre d’autres garanties, à part la responsabilité civile de l’assureur.

             Je vous rassure de suite, ce n’est pas la fin du monde cependant, car vous pouvez toujours aller vers les concurrents et trouver une possibilité qui vous convient. Ne perdez donc pas espoir.

Ce que vous pouvez faire si ça vous arrive

             Si une compagnie d’assurance refuse de prendre en charge votre cas, je vous conseille de vous rendre à la BCT ou Bureau Central de Tarification. La BCT est en effet une autorité indépendante qui peut imposer à des assureurs de prendre en charge un cas ou un autre. Elle prend en charge de fixer la cotisation à payer dans le cas précis.

             Une compagnie d’assurance ne peut s’opposer à la décision de la BCT sous peine d’encourir des sanctions assez lourdes. Mais attention, pour pouvoir avoir recours aux services de la BCT, vous devez prendre la peine d’envoyer par lettre recommandée une demande de souscrire à un contrat pour la responsabilité civile et que celle-ci n’ait pas pris le temps de vous répondre.

             Sans réponse dans les 15 jours, cela va être considéré comme étant un refus, aussi vous pourrez solliciter les services de la BCT, et essayer de vous trouver une bonne assurance quand même.