Sélectionner une page

Il est plutôt difficile de donner une définition exacte à l’expression « société offshore » car en effet, il peut y en avoir plusieurs selon la personne. Pour wikipedia, la société offshore est une entité ne payant pas d’impôts ou qui en paie moins que les autres sociétés. 

En contre partie, elle ne peut pas s’engager dans des affaires dans la juridiction de constitution. Il s’agit d’une société non résidente qui s’oppose au concept « onshore ». Concrètement, il s’agit d’une société SA, Sarl, Ltd ou LLC réglementée par une juridiction particulière avec ou sans nécessité de dépôt des comptes, et avec des taxes sur les sociétés baissées voire nulles.

Avantages d’avoir une société offshore

Le principal atout qu’engendre la mise en place d’une société offshore est d’ordre fiscal. Comme étant déjà dit, ce genre de structure est habituellement exempté d’impôts. En outre, il permet aussi de jouir d’une main d’œuvre moins couteuse.

Hormis les grilles salariales qui sont visiblement moins importantes dans les destinations offshores, les charges sociales sont aussi amoindries. Il se peut même que le propriétaire n’ait pas à payer ces charges.

Les inconvénients d’une société offshore

Puisque le principe de base de l’offshoring est de confier une partie ou l’intégralité de toute une activité à une entité étrangère, il est souvent difficile de suivre de loin la gestion de ces projets. Certes, internet peut faciliter la tâche. Il est quand même moins aisé de s’occuper du management.

Il est également probable d’avoir des problèmes en matière de qualité. Comme les activités sont faites à distance, on peut aussi avoir des soucis concernant le respect de deadline malgré les décalages horaires. On risque alors d’avoir des retards de livraison. Et si jamais on doit faire des retours pour des produits ou des services non conformes, le temps d’attente serait encore plus long.

Les destinations offshores intéressantes

Plusieurs pays sont désormais devenus des destinations offshores très prisées. Mais il est cependant difficile de définir laquelle est la meilleure.

En effet, cela dépend de l’activité exercée. Pour les différents traitements de données informatiques, l’île Maurice, les pays maghrébins et l’Inde figurent parmi les plus célèbres.

En ce qui concerne les activités financières, l’offshoring est plutôt tourné vers les pays comme le Bahamas, le Panama, la Bulgarie, la Suisse ou encore les pays arabes comme l’Emirats Arabes Unis ou encore des villes particulières comme Dubai.